Commandez aujourd'hui pour


Comment voir dans le noir ?

Publié par Patrice Gaillard le

Comment voir dans le noir ?

Que vous chassiez le sanglier la nuit (pas en France!), que vous fassiez une promenade au clair de lune dans les bois, que vous meniez une opération secrète, ou que vous essayiez simplement de trouver la salle de bain dans la nouvelle maison de votre belle-soeur, il peut être intéressant de pouvoir bien voir dans le noir.

Bien-sûr, vous pouvez allumer une lampe de poche, mais cela a ses inconvénients, notamment celui de vous faire remarquer, et ironiquement, de diminuer votre capacité à voir dans l'obscurité (nous verrons ça un peu plus bas dans cet article).

Vous pouvez également porter des jumelles de vision nocturne sophistiquées si vous voulez être à la pointe de la technologie et si vous avez les moyens.

Mais votre œil nu naturel possède ses propres capacités de vision nocturne, qui sont en fait assez remarquables, si vous savez comment les améliorer et les exploiter.

 

L’œil humain et l’obscurité

Comprendre comment nous voyons dans l'obscurité peut nous aider à mieux comprendre ce que nous pouvons faire pour préserver au mieux notre vision nocturne.

Nous allons vous présenter dans cet article un aperçu des différents éléments de l'œil humain permettant de voir dans des environnements à faible luminosité :

 

La pupille

Voyez la pupille comme le diaphragme d'un appareil photo. C'est elle qui permet à la lumière de pénétrer dans nos yeux. Plus la pupille est large, plus la lumière peut entrer ; plus elle est étroite, moins la lumière peut entrer.

Tout comme le diaphragme d'un appareil photo s'ouvre en grand dans les environnements à faible luminosité pour laisser entrer plus de lumière, votre pupille se dilate - s'ouvre en grand - dans les situations sombres.

Vous avez peut-être pensé que cet élargissement/rétrécissement de la pupille était le seul mécanisme par lequel vos yeux s'adaptent à l'obscurité.

Mais ce n'est que la première étape de ce processus, et même pas la plus importante.

En réalité, la vision nocturne humaine a plus à voir avec les...

 

Les bâtonnets et les cônes oculaires

bâtonnets et cônes yeux

Après avoir traversé la pupille, la lumière se dirige vers l'arrière de notre globe oculaire et atteint une fine couche de membrane sensorielle appelée rétine.

Pour reprendre l'analogie de l'appareil photo, voyez à la rétine comme la pellicule de l'appareil.

C'est là que nos yeux commencent à assembler les signaux nerveux qu'ils envoient à notre cerveau grâce à des photorécepteurs appelés bâtonnets et cônes (qui tirent leurs noms de leur forme naturelle).

Les bâtonnets fonctionnent mieux dans une lumière de faible intensité, et ils n'ont besoin que de quelques photons de lumière pour être activés.

Lorsque nous regardons autour de nous dans des environnements faiblement éclairés, nos yeux utilisent principalement les bâtonnets pour voir l’environnement.

L'inconvénient des bâtonnets est qu'ils ne voient pas les couleurs. C'est pourquoi, lorsque vous voyez dans l'obscurité, les choses ont l'air plus grises, et les couleurs ne ressortent pas.

« La nuit, tous les chats sont gris. »

Les cônes ont besoin de beaucoup plus de lumière pour être activés.

Nous avons trois types de cônes : rouge, bleu et vert.

La combinaison de l'activation de ces différents cônes nous permet de voir en couleur.

La plupart de nos cônes sont regroupés dans une petite partie de la rétine appelée fovéa, qui se trouve à l'arrière du globe oculaire et nous permet de voir les images en détail.

 

Les photopigments

Les bâtonnets et les cônes contiennent des substances chimiques sensibles à la lumière, appelées photopigments.

Ces photopigments convertissent l'énergie lumineuse qui frappe la rétine en activité électrique, afin que notre cerveau puisse déchiffrer ce que nous voyons.

Pour revenir à notre analogie de l'appareil photo, considérez les photopigments comme les substances chimiques qui permettent de développer votre film.

Les bâtonnets contiennent un photopigment appelé rhodopsine ; les cônes contiennent un photopigment appelé photopsine.

C’est grâce à la rhodopsine que nous pouvons voir la nuit.

Lorsque la rhodopsine est exposée à des niveaux élevés de lumière, elle se décompose (c'est ce qu'on appelle le photoblanchiment), réduisant ainsi notre sensibilité à la lumière dans des conditions de faible luminosité, ce qui signifie que nous ne pouvons pas voir aussi bien dans l'obscurité.

Plus la lumière est forte, plus la rhodopsine est blanchie.

Lorsque vos yeux sont exposés à une lumière plus faible, la rhodopsine commence à se régénérer dans les bâtonnets.

Il faut environ 30 minutes pour que la rhodopsine se régénère complètement, ce qui vous permet de retrouver une vision nocturne optimale.

Même s'il faut une demi-heure pour que la rhodopsine se régénère complètement, la capacité de vos yeux à voir dans l'obscurité commencera à s'améliorer dès qu'ils cesseront d'être exposés aux niveaux élevés de lumière qui ont provoqué la décomposition de leur rhodopsine en premier lieu.

Vous remarquerez que votre vision dans l'obscurité s'améliorera lentement au fur et à mesure que vous vous habituerez à des niveaux de lumière plus faibles.

Vous avez déjà certainement déjà vécu l'expérience de passer un moment au soleil, puis de rentrer tranquillement chez vous et d’avoir des difficultés à voir (même si les lumières sont allumées).

Vous pouvez maintenant comprendre ce qui se passait dans vos globes oculaires - la lumière du soleil avait photoblanchi votre rhodopsine, laissant vos yeux lutter pour voir dans des conditions de luminosité soudainement plus faibles.

A l’inverse, vous avez sûrement remarqué que votre vision s'améliorait progressivement au fur et à mesure que vos yeux s’habituent à l’obscurité?

En réalité, c’est la rhodopsine qui se régénère dans vos bâtonnets.

Comment améliorer sa vision dans le noir ?

Limiter le blanchiment de la rhodopsine

Maintenant que nous avons une idée générale de la façon dont nous voyons dans l'obscurité, nous sommes mieux équipés pour comprendre comment préserver notre vision de nuit.

Le principe fondamental est d'exposer vos yeux à une lumière vive aussi faible que possible.

En effet, dès que la rhodopsine de vos bâtonnets est exposée à la lumière vive, elle blanchit, entraînant avec elle votre vision nocturne.

Et n'oubliez pas qu'il faut une demi-heure pour que la vision soit complètement rétablie !

Le simple fait de regarder directement des ampoules, des lampes de poche, des écrans de smartphone et même une pleine lune brillante entraîne la dégénérescence de votre rhodopsine.

 

Utiliser une lampe torche ou une lumière artificielle

lampe torche pour voir dans le noir, bonne idée?

Les lampes de poche soulèvent une question intéressante lorsqu'il s'agit de préserver la vision nocturne.

Lorsque vous travaillez dans l'obscurité, vous pouvez avoir besoin d'utiliser votre lampe de poche pour lire des instructions sur papier ou pour chercher des objets dans votre environnement.

Le problème, c’est que l'utilisation de cette aide artificielle réduit également la rhodopsine dans vos yeux, ce qui réduit votre capacité naturelle à voir dans l'obscurité.

Alors comment utiliser une lampe de poche ou une lampe frontale sans trop perturber votre vision nocturne ?

Pensez à l'idée que vous n'avez peut-être pas besoin d'une lampe de poche après tout. Lorsque vous sortez dans l'obscurité, vous avez probablement l'instinct de prendre une lampe de poche et de penser qu'il est nécessaire d'en avoir une pour voir ce que vous faites.

Et c'est effectivement ce qui se passe au début.

Mais n'oubliez pas qu'il faut un certain temps à vos yeux pour s'habituer à l'obscurité ; si vous leur donnez cette chance, vous constaterez peut-être que vous n'avez pas besoin d'une lampe de poche pour voir, après tout.

Surtout si vous êtes à l'extérieur et que vous travaillez au clair de lune.

N'utilisez que la quantité de lumière dont vous avez besoin. De nos jours, la plupart des lampes de poche à DEL vous permettent de sélectionner la quantité de lumière émise par votre lampe de poche.

Donc, si vous utilisez une lampe de poche, sélectionnez le réglage de lumière le plus faible possible. N'oubliez pas que plus la lumière est forte, plus la rhodopsine se décompose, donc moins vous utilisez de lumière, mieux c'est.

Ne regardez pas le centre du faisceau de la lampe de poche.

Lorsque vous pointez une lampe de poche sur un objet dans votre environnement, vous avez naturellement tendance à regarder le centre du faisceau.

C'est logique : c'est la partie la plus brillante de la lumière provenant d'une lampe de poche.

Regarder la partie la plus brillante de la lumière ne fera qu'accélérer l'affaiblissement de votre rhodopsine, et de votre vision nocturne par la même occasion.

Au lieu de regarder directement le centre de votre faisceau lumineux, regardez à sa périphérie.

Faites rebondir la lumière sur votre environnement.

Si vous êtes dans une pièce sombre, vous pouvez éviter de regarder directement votre lampe de poche en faisant rebondir la lumière sur un mur et en utilisant simplement la lumière ambiante qui en résulte.

Faites rebondir la lumière sur vous-même lorsque vous lisez.

Si vous devez lire un document avec votre lampe de poche, au lieu de diriger la lumière directement sur le papier et de regarder directement le centre du faisceau, appuyez la lunette de votre lampe de poche contre votre poitrine et inclinez la lumière.

En fait, vous faites rebondir la lumière sur votre poitrine afin d'éclairer le document avec une lumière ambiante beaucoup plus faible.

 

Utiliser du matériel de vision nocturne infrarouge (jumelles ou lunette)

jumelles vision nuit brayer 2

Les lunettes et jumelles de vision nocturne sont des dispositifs électroniques qui permettent à l'utilisateur de mieux voir dans l'obscurité, grâce à la technologie infrarouge ou thermique.

Bien qu'il existe des produits de qualité grand public, les lunettes de vision nocturne sont à l’origine utilisées par les militaires ou les forces de l'ordre.

Elles ont tendance à être relativement chères et les modèles haut de gamme peuvent coûter des milliers de dollars (notamment le matériel équipé de vision nocturne de Génération 3)

D'une certaine manière, le matériel de vision nocturne apporte une amélioration artificielle de votre vision naturelle dans le noir, en amplifiant le peu de quantité de lumière disponible sur l’image.

Ces dispositifs sont généralement utilisés pour des travaux sécurité dans des conditions de faible luminosité,  pour la chasse, la photographie, et l'observation de la faune.

Cliquez-ici pour découvrir tous nos dispositifs de vision nocturne>>>

← Article précédent Article suivant →